Le compostage à l’honneur en septembre

Il y a comme un parfum de bon compost dans l’air en ce mois de septembre…Le dimanche 11 septembre, c’est au jardin du Grand Séminaire que les Tripôtes ont présenté leur fonctionnement aux côtés des guides composteurs de Metz Métropole, lors de la manifestation Jard’in Metz.

Et quelques jours après, le Tripôt était à nouveau à l’honneur lors d’une réunion organisée par la Ville de Metz en lien avec Metz Métropole sur le compostage de quartier et l’agriculture urbaine. Une belle assemblée a écouté les conseils éclairés d’Elodie (Tripôt) et de Stéphane (Metz Métropole) sur la mise en place d’un site de compostage de quartier. Et il semblerait que quelques citoyens soient intéressés pour constituer des sites du côté du Sablon, du centre Ville, de la colline Sainte Croix… Intéressés ? Alors, mobilisez-vous et rejoignez des personnes intéressées… Le compostage : une solution pour faire baisser de 30% le poids de nos poubelles.

 

 

Echanges solidaires le dimanche 25 septembre

Profitez du marché du dimanche matin sur la place Philippe de Vigneulles pour rencontrer des acteurs du quartier. Le Tripôt sera présent, tout comme les Incroyables Comestibles, Organeo et son jeu vidéo Compost Challenge, la MJC Metz Sud, la Fondation Abbé Pierre (Espace Clovis), l’Epicerie solidaire Mozart, la brasserie Bon Poison…

Une donnerie sera également mise en place. Vous pouvez ainsi donner une seconde vie à des objets dont vous souhaitez vous séparer… Toutes les infos sur le flyer. Merci à toutes et tous.

Les agrumes dans le compost

La question souvent posée sur le site du Tripôt : Peut-on mettre des agrumes dans le compost ? Ne craignez pas de le faire. Ils se décomposent rapidement, surtout si vous les découpez. Concernant l’acidité, sachez que les quantités apportées restent faibles et quand elles sont mélangées aux autres déchets, cela n’acidifie pas le compost. D’ailleurs, saviez-vous que les tomates ou les fraises sont aussi acides que les agrumes ? Un petit détail toutefois : n’oubliez pas de retirer l’étiquette autocollante sur tous vos fruits et légumes…

+ d’infos :

 

Créer d’autres sites de compostage… pourquoi pas ?

Les récentes propositions du budget participatif de la ville, ainsi que les témoignages entendus lors de nos permanences, témoignent d’un intérêt certain pour les messins à voir se développer d’autres sites de compostages dans d’autres quartiers, ainsi que des jardins partagés.

Pour répondre à ce besoin, la Ville de Metz organise une réunion d’information sur le compostage collectif dans les quartiers et sur l’agriculture urbaine :

Le 14 septembre, à 19h, à l’Hôtel de Ville de Metz (Salon de Guise)

Si le Tripôt n’a pas vocation à créer et gérer les sites de compostage des autres quartiers, en revanche, notre association peut les accompagner en leur expliquant notre fonctionnement. Espérons que d’autres sites voient le jour et que nos déchets organiques trouvent une autre voie que l’incinération.

Ce rendez-vous est organisé avec le Pôle Parcs Jardins et Espaces Naturels et le Pôle Gestion des Déchets de Metz Métropole.

N’hésitez pas à nous faire savoir votre intérêt pour participer à cette réunion : letripot57@gmail.com

Le Tripôt à Jard’in Metz

18294_jardin-metz-flyer-A3-BDef-1.200Retrouvez le Tripôt et les guides composteurs de Metz Métropole à la manifestation « Jard’in Metz », le 11 septembre 2016, au centre ville.

Le temps d’une promenade organisée par la Ville de Metz, venez (re)découvrir les parcs et jardins du centre-ville. Différentes animations sont proposées : marché aux fleurs et aux légumes, ateliers pédagogiques, présentation de produits locaux, visites guidées, expositions, stands d’information…  Le Tripôt sera situé au Jardin du Grand Séminaire.

+ d’infos sur le programme et le parcours

Vers de terre, cétoines, cloportes…

Amusez-vous à regarder nos composteurs en maturation… Vous y verrez beaucoup de petits êtres vivants qui adorent nos bio-déchets. Tous sont très utiles dans la transformation des déchets organiques en compost. Ils vont fragmenter les débris végétaux en morceaux de plus en plus fins et se nourrissent des micro-organismes présents sur ces débris (mycélium, bactéries…). Ils récupèrent les éléments nutritifs qui les intéressent et rejettent des crottes très riches, qui sont à leur tour utilisées comme nourriture par d’autres micro-organismes. Une véritable chaîne alimentaire…

DSC_0012bLe plus souvent cité est bien entendu le ver de terre. Il s’agit de petits vers rouges, très actifs entre 15 et 25 degrés. Dans la nature, ces petits vers de terre vivent à la surface du sol, sous les paillis et débris organiques tombés au sol.

SAMSUNG
Larve de cétoine

En vidant un des composteurs, nous avons trouvé une larve de cétoine. Cette larve se nourrit de matières en décomposition. La cétoine est un coléoptère de couleur vert métallisé qui se pose sur des fleurs pour y butiner.

On y trouve également des cloportes, « ces crustacés terrestres » qui consomment surtout des végétaux morts. Mais aussi des moucherons et des collemboles… Moins visibles, n’oublions pas les micro-organismes que sont les bactéries et les champignons. Tous sont indispensables pour transformer nos déchets organiques en humus.

Source : « Composts et paillis » – Denis Pépin – Edition : Terre vivante

Envie d’adhérer ou ré-adhérer ?

Pour les personnes qui n’ont pas encore adhéré ou ré-adhéré en 2016, n’hésitez pas à le faire lors des prochaines permanences. Comment faire ? C’est simple : téléchargez et remplissez le bulletin d’adhésion et rapportez-le nous lors d’une permanence.

Si l’adhésion n’est pas obligatoire pour participer à nos actions ou pour déposer votre compost, elle nous est toutefois utile pour plusieurs raisons. En adhérant, vous montrez votre soutien à nos actions en faveur de la réduction des déchets, de la préservation de l’environnement, et de la création de lien social. Vous pouvez participer par votre voix à nos réunions et proposez de nouvelles idées. Vous soutenez plus généralement le développement de ce type d’initiatives dans l’agglomération. Merci à vous tous…

Mobilité douce au Tripôt

A pied, en vélo ou… en monoroue électrique, tous les moyens « doux » sont bons pour venir apporter vos bio-déchets. Merci à Jitka de nous avoir fait découvrir cette roue électrique gyroscopique, sympathiquement décorée. Et petit message à nos Tripôtes adeptes de la bicyclette, sachez qu’un projet de mise en place d’un arceau pour vélos a été proposé dans le cadre du budget participatif. Nous vous tiendrons informés.

En un mot : MERCI…

Aussi belle soit une idée, elle ne peut éclore que grâce à l’engagement de certains citoyens. Profitons de cette période estivale pour faire un merci particulier à Vincent, Emeline, Lucile (photo) – et par anticipation Thomas – qui pour des raisons professionnelles sont partis dans d’autres régions au cours de cette année 2016. Merci pour leur investissement, leurs idées, leur bonne humeur…

Saluons aussi les Tripôtes qui vous accueillent chaque semaine lors des permanences.  Jean-Louis, Claudine, Elodie, Jean-Daniel, Anne-Sophie, Thibaut, Martine, Thomas, Camilla, Emmanuel, Muriel, Guillaume, Thibaut, Jessica…

P1000680